samedi 12 octobre 2013

Interview: Kijan-ay et la Catappa

Pour compléter l'article de présentation de cette "feuille miracle" qu'est la feuille de Catappa (ou feuille de Badamier), article que vous retrouverez ICI, et clôturer ce dossier spécial Catappa qui j'espère vous a plu, voici une interview de Kijan-ay, que certains connaissent peut-être déjà.




Lieu de récolte de Kijan-ay, un paradis, loin de toute pollution.


Interview de Kijan-ay, vendeur de feuilles de Badamier.




-Aquario-et-Betta (A&B): Bonjour, kijan-ay.

Nous avons fait connaissance il y a de ça plusieurs mois, alors que je cherchais un nouveau fournisseur de feuilles de Catappa de qualité, et capable de fournir en quantité plutôt importante pour mes bacs.

 Kijan-ay, vendeur de feuilles de Catappa (badamier)

Les feuilles que tu m'as envoyées étant celles qui m'ont le plus satisfait jusqu'à maintenant, et de loin, il était tout naturel que je me tourne vers toi pour clôturer cet article que nous voulions complet sur les feuilles de Catappa.

Merci encore pour les photos qui ont garni l'article, et merci d'accorder cette interview pour le blog aquario-et-betta.blogspot.com

-Kijan-ay (Ki): Et bien écoute merci à toi de t'intéresser à mon "travail",d'autant plus qu'à n'en point douté,bon nombres d'aquariophiles aimeraient effectivement connaitre un peu mieux ce produit qu'ils utilisent pour leurs bacs,cet article répondra,je pense ,à leurs attentes.


-(A&B):Pour commencer, peux-tu te présenter à nos lecteurs en quelques lignes stp?


Les membres des forums me connaissent sous mon pseudo Kijan-ay, qui signifie "Comment ça va?" en créole.
Je suis né sur une presqu'île dans le sud de la France, Giens,pour ceux qui connaissent.
Vers l'age de 18 ans, j'ai commencé à pas mal voyager, durant les 3 à 4 mois d'hiver. Je partais à l'autre bout de la planète chercher la chaleur qui chez moi faisait défaut!
Après 8 ans de "bourlingage", j'ai voulu poser les valises et la Guadeloupe m'est apparue comme une évidence, de ce fait, voilà maintenant 8 ans que j'y habite.

-(Ki): Mon cursus professionnel est assez bigarré, allant du nettoyage des sanitaires à la gestion et consulting d'entreprises en passant par aide-soignant en gériatrie.
Néanmoins, depuis quelques années, ma passion pour la Gastronomie à pris le dessus et je compte, à terme, ouvrir un restaurant, toujours ici, en Guadeloupe.


-(A&B)Depuis combien de temps vends-tu des feuilles de Catappa, et comment t'es venue cette idée?

-(Ki): C'est assez récent en fait puisque cela a débuté il y a un peu plus de 6 mois seulement. J'ai beaucoup de passions et l'aquariophilie me court après depuis plusieurs années, mais j'ai commencé sérieusement il y a un an maintenant.
On m'a donné un 96L, ce qui a été déclencheur.

Comme dans tout ce que je fais, je vais toujours au fond des choses, quitte à regarder en-dessous s'il le faut! Bien évidemment l'aquariophilie n'a pas fait exception à la règle et c'est ainsi qu'en passant une bonne partie de mes nuits sur les forums, j'ai découvert l'utilisation de la Catappa.

J'ai de suite reconnu la feuille puisque, pendant quelques années, j'avais un Badamier en guise de vue à chaque fois que je faisais la vaisselle!
Curieux de naissance, j'ai tout de suite entamé pas mal de recherches via le net (je regrette d'ailleurs qu'aucune étude scientifique n'ai été entreprise à ce jour).

Je suis évidemment vite tombé sur des sites de VPC qui en proposaient et ai pu constaté les prix (très!) élevés qu'ils pratiquaient!

Je suis donc allé sur le terrain pour voir si, ici en Guadeloupe, la qualité était au RDV, ce qui, au vue de tes dires, est le cas!!

Ensuite, l'aquariophilie étant une activité extrêmement onéreuse Outre-Atlantique, j'ai pris la décision de vendre mes propres feuilles pour, premièrement, alléger la facture(!) et dans un second temps, pouvoir proposer aux membres des forums un produit dont ils puissent connaitre l'origine et à des prix abordables puisque, après observation, non seulement les prix sont assez élevés mais en plus, on ne sait jamais trop d'où proviennent et de quelle manière sont traitées les feuilles.

C'était pour moi l'occasion de faire le lien entre l'arbre et l'aquariophile.

La feuille de Catappa, l'allier de l'aquariophile.


-(A&B): C'est très intéressant tout ça, peux-tu nous dire où et comment ramasses-tu tes feuilles, fais-tu un tri, une sélection particulière? Et ensuite comment les prépares-tu pour qu'elles puissent atterrir dans nos aquariums sans risque?

-(Ki): Dès le début j'ai eu à cœur de trouver des feuilles de qualité (mon côté "chef cuisine" peut-être!).
Cela n'a pas été évident au début, et souvent j'ai dû changer d'endroit n'étant pas satisfait à 100%.
Il m'est même arrivé de finalement jeter des sacs entiers me disant que je ne pouvais décidément pas proposer ça!
J'ai donc fais pas mal de bornes, sonnant parfois chez les gens qui avaient un arbre chez eux pour ramasser les feuilles, certains m'ont sûrement pris pour un illuminé! D'autres m'ont aidé pour la récolte donnant lieu à des scènes de vie inoubliables notamment avec les enfants.

Et puis un jour,a lors que je cherchais justement, je suis tombé sur ce qui est, depuis quelques mois, mon lieu de récolte. L'endroit, qui se trouve quand même à 40mn de chez moi, est idéal puisque à l'écart des routes, pas de maisons aux environ.

Ramassage des feuilles de badamier
Il y a là une bonne quinzaine de Badamiers ce qui me permet d'avoir des feuilles en permanence, même actuellement alors que c'est la mauvaise période (saison des pluies) et où il n'y a que très peu de feuilles à terre, contrairement aux photos qui elles, ont été prises en saison sèche.



L'arbre dans 5-10cm d'eau
Depuis 1 semaine, je suis en train de tester un arbre qui pousse dans un marécage, quasiment les pieds dans l'eau en pleine forêt dense, ce qui est très inhabituel, peut-être l'occasion de proposer une autre qualité.

Le marécage

Ensuite, je récolte les feuilles à la main donc quasiment une-à-une le tri le plus important se fait donc là.
Je ramasse les feuilles selon leur couleur (auburn étant la top qualité), leur taille bien-sûr mais aussi leur texture (plus ou moins fine selon le degré de fraîcheur), une feuille trop fraîchement tombée n'est pas bonne et aura beaucoup de mal à sécher.
Mais trop ancienne, elle est délavée et a commencé a perdre de ses tanins, la couleur grise/blanchâtre est significative.

Pour ce qui est du traitement, je les rinces à l'eau de pluie car je possède une citerne de 3000L qui alimente aussi la maison. Je les laisse une nuit pour qu'elles se ré-hydratent afin de pouvoir par la suite les aplatir.

Rinçage des feuilles de catappa à l'eau de pluie


Coupage du pétiole des feuilles
Une fois ré-hydratées donc, un second tri s’opère puisque je prend les feuilles, pour le coup, vraiment une par une pour leur couper la tige, afin d'économiser en poids et en volume ce qui me permet de proposer des tarifs raisonnables.       J'écarte les plus abîmées.

Les feuilles sont ensuite placées, toujours une-à-une dans des caissettes en bois pour le séchage qui s'effectue au soleil.                                                  Il faut environ une journée - une journée et demie pour qu'elles soit sèches, cela va dépendre du taux d'humidité, du vent etc..
Séchage des feuilles de Badamier au soleil



Je ne me constitue pas de gros stock mais fait plutôt "à la commande", ce qui permet aux aquariophiles d'avoir chez eux des feuilles qui parfois ont été ramassées une semaine seulement avant qu'elles n'atterrissent dans leurs bacs.           Sachant que je ne ramasse aucune feuille qui ne soit tombée de l'arbre depuis plus d'une semaine, je te laisse faire le calcul entre le moment ou la feuille est tombée de l'arbre et le moment où l'aquariophile va l'utiliser! C'est aussi ça qui me plait, un peu comme dans la Cuisine, on utilise un produit "frais".


Il n'y a donc aucun additif chimique qui soit utilisé, pas même le chlore de l'eau de conduite.


-(A&B): Ca te prend beaucoup de temps cette activité de vente de feuilles?

-(Ki): Au début quelques weekend ont été bien remplis, désormais cela commence à empiéter sur ma semaine! 

Comme je ne travaille pas pour le service du soir, je peux étaler ça sur 7 jours après le boulot et pendant les weekends.


-(A&B): As-tu des aquariums, si oui quoi comme populations, et utilises-tu toi-même la catappa? En permanence ou juste à certaines occasions? (maladie, nouvel arrivant...)


-(Ki): J'ai deux bacs, un de 96L brut avec une population assez hétéroclite et pas forcement appropriée puisque, comme je te le disais plus haut, c'est un bac que l'on m'a donné:
-Crevettes Tiger
-Tetra noir et blanc
-Rasbora
-néons
-deux Botias
-Un crossecheilus siamensis
Mais à vrai dire,j'ai toujours été plus attiré par les plantes en fait, il est donc assez bien plantée.

Et un 20L brut habité par un Betta Splendens et un Ampullaire Pomacae Glauca que j'ai ramené du fameux marécage dont je parle plus haut.

Pour le 96L, je ne met des feuilles que de temps à autre.
En revanche je peux dire que j'observe un changement significatif du comportement des deux Botias qui, d'habitude très timides puisque ces poissons sont plutôt nocturnes, sortent de leurs trous dès l'introduction des feuilles. C'est systématique et immédiat! Et ce, tant que je laisse les feuilles dans le bac.

Le 20L est plus intéressant. En effet, j'ai voulu faire une cuve "Low-Tech" et plus locale. J'ai donc un sol uniquement composé de Catappa (5cm), deux pierres que je suis allé chercher dans "ma forêt" (mon "jardin" est en fait un bout de forêt), j'y ai placé des plantes flottantes que j'ai prises dans une "mare" (résurgence d'eau formant une mare ou un petit lac, très fréquent dans la région ou j'habite), réputées pour être de très bonnes régulatrices de nitrates/nitrites tout comme la Catappa et surtout, pas de filtration.
Couplé à des changements d'eau rapprochés, le Betta semble s'y plaire puisqu'il confectionne des nids de bulles quasi quotidiennement.

Ma prochaine mission sera de prendre masque et tuba et d'aller en rivière me chercher une ou deux racines pour agrémenter le 20L.

-(A&B): Encore merci pour les photos sur les feuilles de Badamier, et pour tes réponses à ces questions. Je te laisse le mot de la fin si tu as quelque chose à ajouter, et nous dire comment te contacter si l'on est intéressé par tes feuilles.

-(Ki): Et bien je pense que ton article est assez complet pour ne rien avoir à rajouter, merci à toi te m'avoir proposé cette interview.

Si toutefois,certains auraient d'autres questions à me soumettre, je serai ravi de pouvoir leur répondre, je te note du coup mon adresse mail:

Et comme je le signe à chaque fois,je suis "Tropicalement-Vôtre"!
Bonne journée et bonne passion!!

Feuilles de Catappa, à bientôt dans nos aquariums.