mardi 2 septembre 2014

Interview de Jean François Maillot: 25ème IAPLC 2014

Interview de Jean François Mailot: 25ème de l'IAPLC 2014



Que ce soit dans le domaine du Betta Splendens ou de l'aquascaping, nous avons la même passion pour l'aquariophilie. Voici la première interview d'une série, dont le but est de faire connaître les personnalités du monde aquariophile, et donc de l'aquascaping.






Jean François Maillot, 25ème de l'IAPLC 2014





"Très sincèrement et sans aucune prétention l'aquarium que j'ai présenté avait tous les éléments pour "scorer""




"Nous serons clairement attendus et il faudra redoubler d'effort afin de pérenniser, voire améliorer nos résultats respectifs."







Aujourd'hui nous avons l'honneur de rencontrer Jean François Maillot, talentueux aquascapeur français ayant terminé à l'excellente 25ème place de l'IAPLC 2014, et qui a accepté de répondre à nos questions.

Il fait parti du quatuor français ayant réussi pour la première fois l'exploit de se classer dans le top 27 de l'IAPLC 2014.


Jean François Maillot bonjour, Merci de bien vouloir participer et répondre à ces quelques questions.
Pour nos lecteurs qui suivent de loin l'aquascaping, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes, qui est Jean François Maillot, que fait-il dans la vie ?

Bonjour et merci pour cette interview. Je vais tâcher de me présenter de manière assez succincte. Agé de 25 ans, je clôture actuellement mes 5 années d'études supérieures en école de commerce (EDC Paris), passionné d'aquariophilie depuis maintenant une quinzaine d'années je me suis tourné vers l'aquascaping en 2009 lors de l'émergence de la nano aquariophilie.  Passionné de photographie depuis 6 ans j'ai trouvé en l'aquascaping un point focal me permettant de regrouper plusieurs de mes passions: l'esthétisme travaillé d'un aquarium naturel avec la possibilité de l'immortaliser à son apogée.


Photographie de Jean François Maillot 


Que représente l'IAPLC pour vous? Vous attendiez-vous à un tel résultat pour votre première participation?

Si je devais décrire ce qu'est, pour moi, l'IAPLC je dirais tout simplement "consécration". Etant LE concours vers lequel tous les regards se tournent une fois par an c'est véritablement l'événement mondial incontournable pour tout aquascaper mais aussi tout aquariophile en quête de perfectionnement.
C'est effectivement, au jour d'aujourd'hui, ma première participation en tant que participant. Très sincèrement et sans aucune prétention l'aquarium que j'ai présenté avait tous les éléments pour "scorer". Maintenant, nous savons tous à quel point il est difficile de rentrer dans le Top27 de l'IAPLC, la concurrence y est rude, les places très limitées comparées au nombre conséquent de participants (2 320 cette année) mais voila nous l'avons fait et j'en suis personnellement très heureux. C'est une victoire que je partage de tout cœur avec mon talentueux collègue Michaël Leroy.


Allez-vous vous envoler pour le Japon fin octobre pour la NAP ? Pensez-vous que cet excellent résultat va changer quelque chose pour vous ?

Je ne serai malheureusement pas du voyage et vivrai donc l'événement uniquement depuis chez moi. Mais ce n'est que partie remise. "Cet excellent résultat", pour reprendre vos propos, va clairement influer sur les performances futures de l'ensemble des Français lors des prochaines participations. Nous serons clairement attendus et il faudra redoubler d'effort afin de pérenniser, voire améliorer nos résultats respectifs.
Il s'agira donc de ne rien lâcher et de persévérer ensemble comme nous l'avons fait jusqu'à présent.


Quelles relations entretenez-vous avec les autres aquascapeurs Français et avec la FACT ? Y a-t-il du soutien entre les membres de la communauté comme Michaël Leroy par exemple ?

Il faut admettre que la communauté des aquascapeurs français est assez restreinte. Mais c'est également ce qui fait la force de ce collectif car soudé il est d'une aide précieuse et tire l'aquascaping français vers le haut. Le soutien y est omniprésent si on fait la démarche de s'appuyer et solliciter le collectif, tant FACT que les autres aquascapeurs.
En ce qui me concerne, je travaille en étroite collaboration avec Michaël Leroy sur l'ensemble de mes réalisations. Aquascapeur talentueux il est l'un des premiers Français à s'être intéressé à l'aquascaping. Son palmarès est pour moi sans appel:
·      Vainqueur du CAPA 2012, plus grand concours de paysagisme aquatique en France
·      2e au CAPA 2011 et lauréat du prix du public
·      Vice-champion de France d’aquariophilie 2013, lauréat du prix du public
·      Top 100 mondial IAPLC à quatre reprises (record français), sur plus de 2 000 paysagistes (2007, 2009, 2013, 2014)
·      5 fois mention “Winning Work” à l’IAPLC (record français)

Notre travail est véritablement complémentaire, chacun ayant ses points forts et son savoir faire. Je prends beaucoup de plaisir à collaborer avec lui sur nos projets respectifs et le considère comme le frère que je n'ai jamais eu.
Je réalise notamment depuis 2012, l'ensemble des photographies de Michaël et propose également mes services à certains aquascapeurs qui m'en font la demande.
La notion de partage est un élément qui se perd de nos jours mais qui est encore bien ancré dans les mentalités des aquascapeurs Français.



                  "J'avais en tête de recréer un fragment de nature directement inspiré des compositions du Maître Amano"

Photographie de Jean François Maillot


D’après vous quel est le petit plus qui cette année vous a permis (et aux autres français peut-être) de si bien se classer dans ce concours où généralement les premières places sont trustées par les Asiatiques ?

Le fait d'être entré pour la première fois dans la compétition. Je plaisante bien évidemment :)


Est-ce que les changements dans les critères de jugement de l’IAPLC cette année ont pu avantager les Français ?

Je pense que les changements dans les critères de jugement y sont clairement pour beaucoup, notamment pour un certain nombre d'entre nous. Les Français n’ont pas suivi la mode et ont fait des bacs à leur image, des aquariums qu’ils aiment. Choix payant, force est de constater. Personnellement, j'avais en tête de recréer un fragment de nature directement inspiré des compositions du maître Amano, un retour aux sources sur le plan de "l'aquarium naturel", techniquement élaboré et regroupant un panel de plantes très conséquent. Nous avions, Michaël et moi, deux approches totalement différentes cette année, techniquement plus aboutie que ma réalisation je pensais qu'il finirait devant moi et à ma grande surprise ce ne fut pas le cas. Très heureux pour ma part, je ne cache toutefois pas ma déception quant à la 53e place faite par sa création [Follow me, Follow me…].


Photographie par Jean François Maillot

Un conseil pour les Français voulant participer à l’IAPLC l’année prochaine?

Si je devais donner un conseil se serait de prendre son temps lors de la conception de sa réalisation. Ne pas chercher à aller trop vite, ne pas brûler les étapes. Un hardscape est quelque chose qui se réfléchit, on doit s'impliquer et se projeter dans son projet, avoir une vision à long terme sur l'évolution des plantes que l'on souhaite potentiellement utiliser. Pour moi, et c'est une vision que l'on partage avec Michaël, dans l'ensemble de nos créations l'impact visuel doit avoir lieu avant même de mettre en eau l'aquarium, les plantes vont aider à lisser et rendre harmonieuse une réalisation mais dans notre conception de l'aquascaping elles ne sont pas là pour "rattraper" un hardscape moyen, elles viennent uniquement le sublimer. Ce qui est très différent car faire pousser des plantes, même si cela demande certaines connaissances, n'est en soi pas quelque chose de compliqué, la maîtrise et le savoir faire d'un individu se font lors de l'assemblage du bac, c'est là toute la différence.
Enfin, dernière chose, ne négligez pas la photographie, elle peut clairement magnifier un paysage aquatique comme le tuer.


Encore merci d'avoir pris un peu de votre temps pour parler de l’aquascaping en France et à bientôt

Merci à vous,


JF Maillot




A demain, midi, pour la suite de notre série d'interviews ;)