mercredi 3 septembre 2014

Interview de Julien Voultoury: 15ème IAPLC 2014

Interview de Julien Voultoury: 15ème IAPLC 2014


Aujourd'hui nous continuons notre série d'interview avec la rencontre de Julien Voultoury dit Voul Tou, aquascaper membre de la FACT qui a terminé 15ème cette année à l'IAPLC.




"L'IAPLC est tout simplement le concours de design aquatique par excellence."




"Cette année je visais clairement le top27 et je m'étais donné les moyens pour ce faire."






Julien Voultoury bonjour, félicitations pour votre excellente 15ème place à l'IAPLC2014 et merci d'avoir accepté cet entretien.

Bonjour et merci pour les félicitations. Je répondrai à vos questions avec plaisir. Au passage j'en profite pour vous féliciter pour votre Blog, très bien fait et très complet que j'ai consulté régulièrement cette année.


Merci à vous. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes, qui est Voul Tou?

Je suis un homme de 36 ans, père de deux enfants, médecin réanimateur travaillant en centre hospitalier.



"Certains asiatiques auraient même parlé de "Sense of nature aquarium" chez les concurrents Français."
L'or des trichopsis (Trichopsis'Gold) 2011 - Julien Voultoury 



Que représente l'IAPLC pour vous et pourquoi y participer? Combien de participations avant d'arriver à un tel résultat, et vous attendiez-vous à atteindre le top27?

L'IAPLC est tout simplement le concours de design aquatique par excellence. C'est celui qui concentre le plus grand nombre de participants et qui regroupe tous les meilleurs designers aquatiques, et surtout tous les participants japonais qui souvent ne participent pas aux autres concours. 
C'est également le concours qui est jugé par un grand nombre de jurés d'horizons différents et très représentatifs du milieu aquariophile en général. 

Avant 2014 j'ai participé deux fois à ce concours avec des résultats médiocres à la clé.
Cette année je visais clairement le top27 et je m'étais donné les moyens pour ce faire. A l'issue de la photo finale, je pensais qu'il était possible d'atteindre cet objectif. Bien entendu l'incertitude restait totale et l'attente de la lettre annonçant mon classement a été difficile, comme ça l'a été pour mes coéquipiers.


Comment procédez-vous lors de la création d'un nouveau projet?

C'est un processus lent et progressif: le plus souvent, des histoires et des paysages aquatiques se créent dans mon esprit jusqu'à ce qu'il y en ait un qui persiste. Petit à petit, les détails s'affinent dans ma tête puis je procède à la réalisation du paysage.
En général il me faut moins d'une trentaine d'heures pour le réaliser: tout d'abord je définis la position de mon point focal et je commence par lui. Puis je réalise la mise en place des éléments lourds d'avant en arrière, jusqu'à aboutir à l'arrière plan. Chaque élément de hardscape doit prendre la bonne place pour concrétiser la vision et permettre une bonne harmonie visuelle et cela peut parfois prendre beaucoup de temps...


 Le Seuil de l'oubli (Oblivion's Threshold) 2012 - Julien Voultoury


Serez-vous du voyage fin octobre pour la NAP au Japon? Pensez-vous que cet excellent résultat va changer quelque chose pour vous?

Oui, il est très probable que je participerai à la NA Party avec trois ou quatre Français bien classés. 
Est-ce que ce résultat va changer quelque chose pour moi? C'est une bonne question... Ce qui est certain, c'est que le fait de se retrouver d'un seul coup au milieu de gens que je considérais comme ayant un niveau impossible à atteindre il y a peu est très déstabilisant! Pour le reste, il est tout à fait improbable que j'en fasse mon métier et cela restera une passion. Finalement, le changement principal est une motivation accrue et un objectif encore plus élevé pour l'an prochain (Top7) même si une telle chose me semble bien difficile à atteindre...


Vous faites parti de la FACT, pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet?

La FACT, c'est une équipe de paysagistes aquatiques confirmés qui vise à promouvoir le design aquatique français à l'étranger mais également en France. L'esprit qui y règne est incroyable et associe dynamisme, motivation, ambition, solidarité, esprit critique, partage des connaissances et le tout dans une ambiance très (mais alors vraiment très) détendue!


L'Aquascaping, travail d'équipe ou plaisir solitaire?

L'obtention d'un tel résultat cette année est clairement un mélange de travail personnel et de travail d'équipe. En effet, si la conception est clairement la phase durant laquelle j'ai agi seul, les discussions au sein de la FACT sur l'évolution du bac ont mis à jour des défauts qui ont pu être corrigés au cours des mois qui ont suivi. Même si de nombreuses modifications étaient de mon initiative, il m’apparaît clairement qu'un tel classement n'aurait pas été possible sans l'aide de mes coéquipiers. 
Par ailleurs l'ambiance qui règne au sein de la FACT crée un phénomène d'entrainement permettant de maintenir la motivation durant toute l'évolution du bac et ainsi d'éviter les phases de "relâchement" sur l'entretien du bac. 
Pour finir, la photographie finale a été réalisée avec un ami, photographe émérite, sans qui le classement obtenu n'aurait pas été si bon.


D'après vous quel est le petit plus qui cette année vous a permis de si bien vous classer face aux Asiatiques? Est-ce que les changements dans les critères de jugement de l'IAPLC 2014 ont pu avantager les Français?

A mon avis il n'y a pas UN "petit plus" mais plein de "petits plus" qui permettent de se classer dans le top27: un hardscape à forte personnalité, une harmonie visuelle, un fourmillement de détails, des plantes en parfaite santé, une préparation léchée de la photo finale, une population cohérente, un positionnement parfait des poissons et une qualité photographique maximale. 
Par ailleurs il est effectivement possible que les changements de barème aient joué en notre faveur cette année. En effet les designers français affectionnent assez peu les artifices du type "fond nuageux ou montagneux", "cascade faite avec de la ouate", "cactus ou petits arbres" ainsi que les paysages miniaturisés à l’extrême. Certains Asiatiques auraient même parlé de "Sense of nature aquarium" chez les concurrents français.



La Colère du Démon (Demon's Wrath) 2013 - Julien Voultoury


Pour finir cet entretien, un conseil pour les Français voulant participer à l'IAPLC l'année prochaine?

Pas un conseil mais plutôt deux citations de Takashi Amano: "Pour se classer dans les 27 premiers, il suffit d'imiter ce que font les 27 premiers!
Et une autre, bien plus profonde: "Mais si vous voulez vraiment faire partie de l'élite, il faudra mystifier aussi les poissons. Bien sûr il est nécessaire que ce soient des spécimens sauvages d'Amazonie, d'Afrique de l'Ouest ou du Sud-Est asiatique. Si vous arrivez à faire croire à ces poissons qu'ils sont de retour dans leur milieu naturel, alors vous serez le meilleur des meilleurs. A mon avis, c'est ce qui différencie l'élite des très bons".


Encore merci d'avoir pris de votre temps pour promouvoir et parler de l'aquascaping en France, et à bientôt.

Merci et à bientôt.